Séjour linguistique France, Nice, Panorama

Séjour linguistique Nice Témoignage de Sandro

Témoignage

août, 2022 | Sandro

Il est presque sept heures et demie. Mon train s’apprête à partir vers le sud. Je prends un café et un Gipfeli chez le boulanger. Le dernier avant un bout de temps. Désormais, place aux croissants. J'ai hâte d'échapper au temps automnal de Suisse et de prolonger mon été de quelques jours. Je passe mon voyage en train à lire, à faire de courtes siestes et à écouter de la musique. Au programme, pop allemande. Passerai-je à la musique française au retour?

J'arrive à Nice avec un peu de retard. Le temps n’est pas au beau fixe, avec quelques nuages. Mais les températures sont nettement plus élevées qu'en Suisse. Je n'ai plus besoin de mon manteau pour le moment.

Températures chaudes et baignade rafraîchissante

Quelques instants plus tard, un peu stressé, je sonne à la porte de ma famille d'accueil. J'espère que c'est la bonne maison. Serai-je capable de me faire comprendre? Je suis chaleureusement accueilli en français. Même si mes connaissances sont un peu rouillées, c'est suffisant pour une première conversation.

Comme je n'ai pas beaucoup de temps, je reprends ma route pour explorer la ville. Je pourrais marcher le long de la promenade pendant des heures. Je m'arrête à maintes reprises pour profiter du soleil et de la vue sur la mer bleu azur. Elle invite à la baignade. Je ne vais pas me laisser refroidir. Plus fraîche que prévu, mais magnifique. À Nice, pas de problème de sable qui colle aux pieds: La belle plage est en galets.

Après une courte baignade, je retourne chez ma famille d’accueil, où je savoure un délicieux dîner français et discute (ou du moins j’essaie) avec mes parents d'accueil.

Séjour linguistique France, Nice, Plage

Pas de sable qui colle aux pieds en séjour linguistique à Nice.

Je dois partir tôt le lendemain matin. Ma mère d'accueil pense que je devrais prévoir suffisamment de temps. Les bus circulent soi-disant toutes les 20 minutes, mais impossible de se fier aux horaires. Ils ne sont presque jamais corrects. Le premier jour, je n'ai attendu que 5 minutes. Mais la chance n'est pas toujours de mon côté. Je rate souvent le bus de quelques secondes, ou je le vois à mi-chemin et dois sprinter sur les derniers mètres. Ainsi, mon séjour linguistique est également un séjour de remise en forme. Ce qui est utile compte tenu de la nourriture délicieuse.

Rouler le «R» comme les Francophones

En arrivant à Azurlingua, tout est expliqué aux nouveaux étudiants en langue. Un test de placement est également prévu. Je peux facilement répondre aux premières questions, mais je n’ai pas revu le «Pronom objet direct» depuis l’école, qui remonte à loin.

Ma classe est petite et lumineuse. J'ai choisi le cours de langue 30+. Tout le monde a plus ou moins mon âge. Personne ne parle allemand sauf moi.

Un accent particulier est accordé aux échanges à l’oral. Nous nous réunissons par groupes de deux et parlons en français sur des sujets donnés. Au début, j'ai encore un peu honte de ma prononciation. Je n'arrive pas à prononcer le «R» «comme les francophones». Mais je ne suis pas le seul. Les Italiens et les Espagnols en particulier sont également habitués à rouler les «R».

Une grande variété culinaire

Pendant la pause déjeuner, nous allons souvent manger avec toute la classe. Qu'il s'agisse de restaurants, de petits bistrots ou de boulangeries, nous avons l’embarras du choix. En tant que connaisseur, j’identifie vite mes restaurants préférés. Salade niçoise, poisson frais ou la spécialité «Socca», une galette aux pois chiches. J'adore la cuisine locale.

Séjour linguistique France, Nice, Azurlingua, Leçon

Les points faibles sont travaillés de manière ciblée dans les cours particuliers.

Je veux profiter au maximum de mon séjour linguistique, j'ai donc encore deux cours particuliers l'après-midi. Mon professeur peut répondre spécifiquement à mes besoins et adresser mes lacunes linguistiques. Je détermine les sujets et le rythme d'apprentissage. Ça m'aide beaucoup. Mon professeur m’aide également avec ma prononciation. Bientôt, mes «R» ne sonnent plus si suisses.

«Savoir-vivre» sur la promenade

Après les cours intensifs, j'apprécie le Savoir-vivre français. La promenade devient ma «Place to be». Je savoure souvent un verre de vin au soleil, observe les passants ou lis un livre. Je n'ose pas encore m’attaquer à la littérature française, mais j'ai l'intention de visiter une «librairie» avant de partir.

Séjour linguistique France, Nice, Promenade

Sandros Place to Be: La promenade de Nice

Mon séjour est court mais intense. Grâce aux cours, je peux maintenant parler en français sans problème, mais pas encore parfaitement. L'environnement et l'ambiance à Nice me font du bien. Malgré les cours de français, j’ai l’impression d’être en vacances.

Me voilà assis à nouveau dans le train, de retour vers la Suisse. Je repense aux dernières semaines, un croissant à la main et une chanson française dans mes écouteurs.

Tags:

Articles de blog similaires

Séjour linguistique France, Paris, Tour Eiffel

TÉMOIGNAGEavril, 2024

La sérénité parisienne existe, il faut juste prendre le métro - Le séjour linguistique de Nathalie à Paris

Paris est la célèbre ville de l'amour. Soit on l'aime, soit on l'adore. Viens te faire ton propre avis!

Lire l’article du blog
Surfer girl

TÉMOIGNAGEfévrier, 2024

Bienvenue à Biarritz! Parles-tu Français ?

Lust auf Sprachaufenthalt am Atlantik? Nina führt dich zu den besten Spots. Sie teilt geheime Kochrezepte von „grand-mère“. Und findet für jeden Musikgeschmack den passenden Rhythmus. Nina nimmt dich mit ins Klassenzimmer. In ihre Surfschule. Und stürzt sich bei 13 Grad in den Atlantik. Chapeau! Wo es perfekte Big Waves gibt? Wie man Schimpfwörter von Basken lernt? Und weshalb ein Hahn im Rotwein badet? Voilà, das erfährst du auf Ninas Blog! Sind deine Träume so golden wie die „Côte des Basques“? Mon Dieu! Wovon träumst du?

Lire l’article du blog
Séjour linguistique France, Vichy

TÉMOIGNAGEjuin, 2023

Apprendre le français dans un cadre de charme - Le séjour linguistique de Vera à Vichy

Vera tombe tout de suite sous le charme des traditions, elle trouve l'école de langue formidable, la région magnifique, et elle se sent comme chez elle à Vichy. Ses doutes initiaux concernant son intolérance s'étaient déjà envolés avant son voyage.

Lire l’article du blog