Séjour linguistique Australie, Byron Bay, Plage

Séjour linguistique Byron Bay Témoignage de Naomi

Témoignage

septembre, 2023 | Mara Duttweiler

Je marche le long de Main Beach. Le sable est frais sous mes pieds. Le ciel est légèrement rouge-orangé. Il est encore tôt, 5h45. J'ai rendez-vous pour un cours de yoga à 6h30, et si je dois me lever si tôt, autant aller voir le lever du soleil. Sur la plage, c'est encore calme. Je ne rencontre que quelques propriétaires de chiens, joggeurs ou surfeurs. Je cherche un petit coin et m'assieds. J'enfile la capuche de mon pull. Même à Byron Bay, il fait encore un peu frais à cette heure-ci. Je ferme les yeux un instant. Tout ce que j'entends, c'est le bruit de la mer et le chant des oiseaux. Le son de la liberté. J'adore vivre si près de la mer. Alors que je m'extasie en pensée sur mon lieu de résidence actuel, un cercle orange se dessine lentement à l'horizon devant moi, sur l'eau. Le soleil se lève et commence à me réchauffer. J’inspire profondément la brise marine et me mets en route pour le yoga.

Séjour linguistique Australie, Byron Bay, Lever de Soleil

Naomi admire le lever de soleil à Byron Bay.

Sisterhood en séjour linguistique

Deux heures plus tard, j'arrive à Lexis English Byron Bay, parfaitement équilibrée. Devant l'école, quelques étudiants discutent déjà autour d'un café. C'est là que je rencontre Nerea, qui vient d'Espagne. Elle avait prévu de venir avec nous pour le yoga, mais s’est attardée au Cheeky Monkey, notre bar habituel. Ses yeux sont encore à moitié fermés.

Je connais Nerea depuis le premier jour d'école. Elle était déjà là depuis quelques semaines et m'a fait découvrir les principaux endroits de la ville, ou plutôt du village. Nous partageons la même passion pour le surf. Ensemble, nous suivons les cours de surf de l'école. La bonne entente est immédiate. C’est ma sœur de Byron Bay. Nous rions beaucoup ensemble, mais nous pouvons aussi facilement parler de sujets sérieux. Avec elle, tout est beaucoup plus facile. Quand j'ai le mal du pays, elle est là pour me remonter le moral.

Passé composé et cours d'histoire

Pendant les cours, nous évitons de nous asseoir à côté. Trop souvent, nous nous égarons dans des conversations privées pendant les exercices en binôme.

La leçon d'aujourd'hui porte sur le passé composé. Simple past ou Past perfect. Quand utiliser quel passé composé? C'est quelque chose que j'ai du mal à comprendre et que je n'ai jamais compris à l'école en Suisse. Anne nous explique les différences de manière compréhensible. Elle aime représenter les choses graphiquement. Elle se tient régulièrement devant le tableau blanc avec un marqueur. Des flèches, des lignes de temps, des bonshommes. Elle dessine ce qu'elle peut. Ça me permet aussi de mieux mémoriser.

Anne ne tient pas seulement à ce que nous fassions des progrès linguistiques, elle veut aussi nous parler le plus possible de son pays d'origine. Avec les conjugaisons, nous évoquons aussi le passé de l'Australie. Bien qu'Anne soit passionnée par son pays natal, elle reconnaît aussi les erreurs commises avec les aborigènes d'Australie. L'État australien s'efforce de se réconcilier avec la population autochtone et de lui témoigner plus de respect. C'est la raison pour laquelle les symboles australiens sont rebaptisés de leur nom indigène d'origine, comme l'ancien Ayers Rock, qui devient Uluru, ou Fraser Island, qui devient K'gari. Je remarque également qu'ici, lors des événements sportifs, dans l’avion ou même pendant certaines présentations, les Aborigènes sont spécialement salués. C'est très intéressant de voir comment l'Australie revisite son passé.

Séjour linguistique Australiee, Byron Bay, Lexis English Byron Bay, Leçon

Conjugaison bien sûr, mais aussi un peu d'histoire à Lexis English Byron Bay.

Dans les vagues avec les dauphins

Après les cours, les vagues australiennes m'attendent, en compagnie de Nerea et d'autres étudiants. Quand je vois la mer, j'ai envie d'y plonger tout de suite. Mais après quelques semaines, je connais la procédure. Échauffement sur la plage: courir quelques minutes, s'étirer en observant les vagues. Puis quelques exercices à sec avant d'entrer enfin dans l'eau fraîche. Ensuite, il faut ramer, ramer, ramer. Attraper les vagues et ramer à nouveau. J'adore ça! L'eau, c’est mon élément. Sur ma planche de surf, entourée de masses d'eau infinies, je me sens minuscule. Et si libre. En attendant les vagues, je regarde toujours un peu autour de moi. La semaine dernière, un petit groupe de dauphins est passé près de nous. Une expérience unique. J’ai même dû réprimer une ou deux larmes de joie. Ma définition du bonheur.

Séjour linguistique Australie, ByronBay, Surf

La définition du bonheur de Naomi: dans l'eau, sur une planche de surf.

Je vis le style surf à fond. Ici, à Byron Bay, ce n'est pas difficile. La ville est synonyme de la vibe "hang loose". Des gens avec une planche de surf sous le bras, des vélos avec un porte-planche, d'innombrables studios de yoga, des cafés vegan, des marchés hippies, des locations de surf et des boutiques. Impossible de passer à côté. Les gens sont ouverts, aimables, et semblent insouciants. Les chaussures: tongs, Crocs ou pieds nus. Il ne se passe pas une semaine sans que je fasse de nouvelles rencontres, que ce soient des locaux, des backpackers ou des surfeurs. Non seulement j'élargis mes horizons, mais je peux aussi pratiquer mon anglais.

Le gros lot avec ma famille d'accueil

Dans ma famille d'accueil aussi, je peux pratiquer mon anglais. Je vis avec Greg et Jenny, et leurs deux fils, Finn, cinq ans, et Tyler, sept ans. Avec eux, on ne s'ennuie jamais. Les garçons aiment raconter leurs aventures à l'école (maternelle). Quand je leur parle de ma maison en Suisse, ils ouvrent de grands yeux. "Quoi? Chez vous, il n'y a pas de kangourous? Et il y a de la neige dans les villes?" J'adore la facilité avec laquelle on peut fasciner les enfants.

Avec ma famille d'accueil, j'ai tiré le gros lot. Ils partagent ma passion pour le surf, y compris les enfants. Je les accompagne lors de leurs surf trips du week-end. Greg et Jenny prennent le temps d'apprendre aux garçons à surfer. C'est un plaisir de les voir faire leurs premiers essais de surf. C'est impressionnant de voir à quelle vitesse ils apprennent. Bientôt, ils seront meilleurs que moi.

Byron Bay n'est pas très grande et n'est qu'un minuscule point sur le continent rouge. Pendant mon séjour, il y a beaucoup à découvrir: Gold Coast, Brisbane, Noosa, des grandes villes aux parcs nationaux et aux forêts vierges. En quelques heures de voiture, on a toute une palette de nouvelles impressions. Et même si c'est d'une beauté indescriptible, je me réjouis toujours de retourner à Byron Bay. Car c'est ici que je me sens le mieux. Ici, à plusieurs milliers de kilomètres de la Suisse, je me sens chez moi...

Tags:

Articles de blog similaires

Séjour linguistique Australie, Sydney, Surf

TÉMOIGNAGEfévrier, 2024

Encourager les Aussies et apprendre avec humour: Le séjour linguistique de David à Sydney

Slang, surf et humour à Sydney. David voyage à l'autre bout du monde pendant trois mois. Là, il apprend non seulement que toutes les araignées ne sont pas venimeuses, mais aussi comment surfer sur les vagues australiennes et parler comme un vrai «Aussie».

Lire l’article du blog
Séjor linguistique Australie, Melbourne, Parque

TÉMOIGNAGEnovembre, 2023

Un séjour linguistique sportif - Tobi nous parle de Melbourne

Melbourne est l’une des villes les plus agréables à vivre au monde. Est-ce vraiment le cas? Lors de son séjour linguistique, Tobi expérimente l’irrésistible style de vie de la ville la plus méridionale d'Australie.

Lire l’article du blog
Séjour linguistique Australie, Brisbane

TÉMOIGNAGEjuin, 2023

Brekkie, Arvo et G'Day Mate - Le séjour linguistique d'Ivo à Brisbane

Des inquiétudes initiales à l'aéroport à l'enthousiasme pour l'argot aussie et la Vegemite. Lors de son séjour linguistique à Brisbane, Ivo découvre un nouveau monde plein de chaleur et d'hospitalité.

Lire l’article du blog