Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, Vue

Séjour linguistique Hawaii Témoignage de Felicia

Témoignage

août, 2022 | Felicia

Le moment est venu, je suis à l'aéroport. Enregistrement, puis sécurité. Ça y’est. Comme il s'agit d'un long vol, je dois prendre la navette jusqu'aux portes d’embarquement des vols internationaux. J’aperçois ma destination à l’écran : Hawaï – Honolulu. Dans ma tête, je suis déjà à une température idéale de 28 degrés et je peux littéralement sentir le soleil réchauffer mon visage. Je regarde dehors et il pleut. Il fait froid. Pas étonnant en mars. J'attends avec impatience mes tongs adorées. Je pourrai enfin mettre mes baskets au placard pendant 3 longs mois.

Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, Plage

Plage, nature et surf à Hawaï.

Le «Aloha-Spirit» est partout

Je peux déjà voir les Hawaïens typiques de la télévision à l'aéroport : des gens en bermuda et en chemise hawaïenne classique. Le cliché est déjà devenu réalité pour moi et l'anticipation augmente.

J’arrive quelques jours plus tôt car je veux m'acclimater un peu. Jusqu’à présent, mon travail a été très exigeant et le voyage a été long. Je passe les premiers jours dans un hôtel. Le calme avant la tempête.

S’inquiéter ? Aucune raison

Je suis un peu stressée. Je n’ai jamais vécu dans une résidence étudiante. J'espère que les autres seront sur la même longueur d'onde que moi. Pendant mon séjour à l'école de langues, je passe de l'hôtel à la résidence. Je n'ai jamais eu de problèmes pour aborder les gens, mais dans un pays étranger et dans une autre langue, c’est plus difficile.

Mes inquiétudes sont infondées. Dès mon arrivée, je suis accueillie chaleureusement par les résidents présents. Ils sont tous très ouverts et serviables. Ma chambre est meublée simplement : un lit, une table, une chaise et une commode. Je n'ai pas besoin de plus. Je n'ai pas l'intention de passer beaucoup de temps à l'intérieur.

Le lendemain, je me rends à l’école avec Young, de Corée du Sud. Mes chaussures : des tongs, bien sûr. Mes pieds attendent vraiment avec impatience de prendre l’air. Après 15 minutes de marche, j'ai l'impression de n'avoir jamais rien porté d'autre.

En chemin, Young me montre la laverie, l’endroit où elle prend son café le matin, et où se trouve le déjeuner le moins cher. La conversation est facile, nous nous comprenons très bien et notre anglais n’est pas mauvais du tout.

«Il faut bien aller à l’école»

À l'école de langue Institute of Intensive English IIE, tous les nouveaux étudiants sont chaleureusement accueillis. Nous restons plantés là, un peu timides et nerveux. Après une brève introduction, place au test de niveau. Je suis au niveau C1.

Ma classe est très diversifiée. Des gens du Japon, de Corée du Sud, du Brésil et aussi de Suisse. Nous commençons par une série de présentations. Parler, c’est mon truc. Dans ma tête, je prépare mes phrases. «Hello, my name is Switzerland, I'm from Felicia.» Tout le monde rit. Bon début. Je recommence, un peu gênée. Cette fois sans m’emmêler les pinceaux. Je me rends compte que nous sommes tous à peu près au même niveau. Notre professeur corrige nos lapsus et nos erreurs de manière encourageante. Je suis rassurée. Mon introduction maladroite sera bientôt oubliée. Mais malgré mon niveau C1, il m’arrive encore de me tromper.

Les interactions pendant les cours sont très décontractées et informelles. L'atmosphère détendue donne à peine l'impression d'être à l'école. Les professeurs ont le «Aloha-Spirit» et le transmettent aux étudiants. Que diriez-vous d'un cours de hula ? Oui, il est possible de choisir un cours gratuit pour apprendre le hula, avec de la musique et des danseurs traditionnels – j'ai l'impression d'être dans un film !

Presque tout le monde porte des tongs à l’école. Nous commençons la journée avec les histoires des derniers jours. Notre professeur participe également. Cela crée une relation plus personnelle.

Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, IIE, Leçon

«Aloha Spirit» en cours aussi.

Mon rêve : surfeuse professionnelle

Après l'école, je suis des cours de surf que j'ai réservés à l'école. On nous explique les bases du surf, et nous nous entraînons à monter sur la planche pour la première fois… sur la plage. Super facile. Très motivée, je cours dans l'eau. Ma carrière de surf pro est à portée de main. Mais elle est brusquement balayée par la première vague. Dès que je pose un pied sur la planche, elle m’expédie dans les airs. Mais je n'abandonne pas. D'innombrables tentatives plus tard et avec les encouragements de mon moniteur de surf, je me hisse sur la planche pour la première fois. Et je sors joyeusement de l’océan avec un litre d'eau salée dans l'estomac… et le nez. C'est amusant. Mais avant que ce soit aussi cool qu'à la télé, je dois encore m'entraîner un peu. J’ai suffisamment de temps à Hawaï. Je me vois déjà sur les déferlantes avec les locaux et surfeurs professionnels. On peut bien rêver.

Après l’effort, le réconfort au lever du soleil

Malgré l’école, il me reste suffisamment de temps pour découvrir l'île. Une excursion à Diamond Head est un must pour la vue sur Waikiki. Si vous vous intéressez à l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, ne manquez pas Pearl Harbor. Et si vous voulez vraiment tester votre condition physique, vous pouvez faire une randonnée jusqu'à Koko Head. La randonnée est exigeante. Mais le cadre est incroyable, avec une végétation exotique et verdoyante. Une fois au sommet, l'effort est vite oublié. La vue est magnifique. Nous sommes partis avant le lever du soleil et contemplons maintenant Oahu baignée d'une belle lumière orangée. C’est magique.

Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, Koko Head

L'ascension en valait la peine. Felicia au sommet de Koko Head.

Quand les rêves décollent

Je ne peux pas encore réaliser mon rêve de devenir surfeuse professionnelle à Hawaï. Mais je réalise un autre rêve : sauter en parachute. L’école m’a mise en relation avec un prestataire. Je me sens désormais plus courageuse, et je me lance.

Après des instructions détaillées, nous embarquons à bord d’un petit avion. La tension monte. Je ressens des picotements dans tout mon corps. À un moment donné, la porte de l'avion s'ouvre. Je suis sur le point de tout laisser tomber. Mon cœur bat la chamade. Dans quoi me suis-je fourrée ? Mais je n’ai pas le temps de réfléchir. Peu de temps après, je me tiens devant la porte ouverte et saute. Le temps s'arrête un instant. La montée d'adrénaline est indescriptible. La vue sur toute l'île est magnifique. Je me sens libre comme jamais auparavant. De retour au sol, je ne pense qu’à recommencer. Mais les dauphins m’attendent.

Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, Skydiving

Felicia réalise un rêve à Hawaï.

Des dauphins, juste à côté de moi !

Pendant la pause, je bavarde avec Young. Elle me parle des différentes excursions organisées par l'école. La baignade avec les dauphins retient notamment mon attention. Je me demande s'il y a vraiment des dauphins. Je me renseigne peu après et trouve l'excursion - je m'inscris.
Le programme de loisirs de l'école est très complet. Toutes les deux semaines, par exemple, l'école organise une fête sur un bateau. L’occasion d’admirer les plus beaux couchers de soleil et d’avoir une vue imprenable sur la ville. Mais revenons à nos dauphins.
Deux jours plus tard, le moment est venu : peu après l'école, tous les participants se rassemblent sur la plage. On nous donne des instructions et nous montons à bord. Nous nous éloignons, mais nous sommes toujours très proches du rivage - j'ai encore un peu d'appréhension.
Peu de temps après, les guides nous disent de nous préparer. Nous nettoyons nos masques, fixons notre tuba puis enfilons nos palmes. Tout le monde ressemble à des pingouins exotiques.
Nous sautons dans l'eau, nageons un peu et quelques instants plus tard - THERE! DOLPHINS! Je suis vraiment en train de nager avec les dauphins, ils sont très proches de nous (j'ai l'impression que tout est beaucoup plus proche sous l'eau). Je me sens tellement bien dans l'eau, avec ces magnifiques animaux, que je verse une petite larme sous mon masque de plongée.
De retour sur la terre ferme, je dois absolument raconter cette expérience à Young.

Séjour linguistique États-Unis, Hawaii, Dauphins

Des dauphins nagent juste à côté de nous

Mon séjour à Honolulu touche lentement à sa fin, et je prépare mon sac à dos pour la suite de mon voyage. Je reste encore un mois à Hawaï, et une copine suisse vient me rentre visite. Nous avons établi un itinéraire, et réservé quelques hébergements. Mon anglais s'est encore amélioré et je le remarque surtout lorsque je suis capable de discuter avec les locaux. Ils ont aussi un certain accent «hawaïen». Je conduis moi-même, et le voyage se déroule sans aucun problème.

Je quitte Hawaï avec un sac à dos plein de souvenirs, de nouveaux amis et de compétences en anglais. Je reviendrai certainement un jour à Hawaï, pour poursuivre ma carrière de surfeuse professionnelle.

Tags:

Articles de blog similaires

Séjour linguistique États-Unis, New York, Skyline

TÉMOIGNAGEavril, 2024

Brooklyn Bridge. Time Square. Sprachaufenthalt New York.

Judith lernt Englisch an der wohl bekanntesten Strassenkreuzung der Welt. Mehr New York Feeling geht gar nicht. Und ganz ehrlich? Du warst nicht richtig in New York, wenn du nicht wenigstens einmal einen Blick von oben gewagt hast. Neugierig auf mehr? Dann lies Judiths Sprachreiseblog!

Lire l’article du blog
Séjour linguistique États-Unis, San Francisco, EC San Francisco

TÉMOIGNAGEjuillet, 2023

"Prepare for another lifestyle" - Le séjour linguistique de Soraya à San Francisco

Dans son blog, Soraya raconte sa timidité initiale pour parler anglais, la diversité de la ville et son ressenti tout au long de l'aventure.

Lire l’article du blog
Séjour linguistique États-Unis, Los Angeles, Plage

TÉMOIGNAGEjanvier, 2023

«Glamorous» - Le séjour linguistique de Lena à Los Angeles

Des gens excentriques, des «Fancy Outfits» et une riche histoire du cinéma. Lena vit son rêve hollywoodien à Los Angeles et améliore son anglais par la même occasion.

Lire l’article du blog