Séjour linguistique Japon, Tokio, ville

Séjour linguistique Tokio Témoignage de Elena

Témoignage

juillet, 2023 | Elodie Kralj

La préparation et le voyage

"Mata ne", la Suisse. En japonais, cela signifie "à bientôt" ou "à la prochaine fois". Je ne quitte pas la Suisse pour toujours, mais je dis au revoir à mon mari et à notre chien Kobe pendant trois semaines. Les adieux sont difficiles, mais j'ai très envie d'apprendre le japonais, et la meilleure façon de le faire est de partir seule.

Grâce à Boa Lingua, les préparatifs ne sont pas si difficiles, beaucoup de choses sont déjà organisées. Il ne me reste plus qu'à faire ma valise et à rassembler tous les documents.

Ensuite, je me lance enfin! Je dois dire que le vol de 13 heures n'est pas une mince affaire: heureusement que j'avais prévu de nombreuses activités pour m’occuper, car l'excitation est grande. Enfin arrivée à Tokyo, il faut se repérer dans toute cette agitation et trouver le chemin de ma famille d'accueil.

Mais pourquoi Tokyo? Je pense qu'il n'y a pas d'autre ville où la technologie et la culture se côtoient de cette manière et fonctionnent même à l’unisson. Le côté "plutôt calme et très traditionnel" des Japonais et les incroyables avancées technologiques m'ont toujours enthousiasmée. C'est pourquoi je veux absolument me pencher de plus près sur la culture et la langue.

TOKYO prépare-toi, je suis là pour apprendre!

Séjour linguistique Japon, Tokio, Vilel

Japon, Tokio

Ma nouvelle famille

Je suis vraiment "Happī" avec ma famille d'accueil. Sakura et Hotaru sont des personnes adorables. Leur fille Mai a à peu près mon âge et va à l'école juste à côté de mon école de langue. Ils ont même un petit caniche nommé Mochi – trop mignon.

À ma grande surprise, la famille reçoit une autre étudiante en langue qui vient d'Espagne et s'appelle Mara. Mai, Mara et moi sommes directement sur la même longueur d'onde. Mai parle même l'anglais, ce qui lui permet de nous corriger lorsque nous essayons de dire quelque chose en japonais. Mara ne va malheureusement pas à la même école que moi, mais nous nous retrouvons toujours après les cours.

Sakura et Hotaru s'efforcent de ne pas parler en anglais et essaient de tout nous expliquer avec la langue, les mains et les pieds.

Nous adorons tous cuisiner et nous avons l'idée d’organiser une soirée suisse et une soirée espagnole. Ainsi, notre famille d'accueil japonaise peut découvrir nos "coutumes" et nous, en tant qu'étudiantes, nous pouvons leur apprendre quelque chose.

Séjour linguistique Japon, Tokyo, Genki Japanese School Tokio

Genki Japanese School Tokio

L’école de langue

J'ai directement opté pour la GENKI Japanese School Tokyo. Vous vous demandez sûrement pourquoi? C'était la seule école parmi les trois proposées qui, en plus de l'apprentissage de la langue, proposait des ateliers et des loisirs gratuits. Il est possible de suivre des cours d'origami ou de calligraphie, et de participer à des cérémonies de thé traditionnelles ou à des excursions pour découvrir des temples célèbres, des centres commerciaux ou des sites touristiques. Je pense qu'il y en a pour tous les goûts. Comme je m'intéresse beaucoup à la culture en plus de la langue, cette école m'a semblé être la mieux adaptée pour moi.

Les professeurs sont sympathiques et dévoués. La langue et la culture sont au premier plan dès le début, et ils s'assoient à tes côtés si tu ne comprends pas quelque chose du premier coup. Tous les débuts sont difficiles, surtout les débuts en japonais.

Je n'ai pas de mal à m'intégrer à l'école, car tout le monde dans ma classe semble avoir la même vision de l'apprentissage. Un groupe super cool!

Séjour linguistique Japon, Tokio, carrefour de Shibuya

Tokio, carrefour de Shibuya

Tokyo ou Tōkyō

Il ne m'est pas difficile de décrire la vie à Tokyo - mais il est plus difficile de la comprendre 😉

Immense, rapide, impressionnante, calme, magnifique, disciplinée et proche des gens. Si l'on a confiance et que l'on s'aventure dans Tokyo, on s'y retrouve rapidement. Après l'école, toute la classe se retrouve au carrefour de Shibuya pour manger ensemble. Mes "sœurs" d'accueil sont pratiquement toujours présentes. Mai en profite pour nous enseigner les coutumes locales, en plus de l'école bien sûr.

Croyez-moi, la nourriture à Tokyo est à se rouler par terre. Les ramens, je pourrais ne manger que ça – tous différents, avec ou sans viande, des œufs frais, une quantité incroyable de légumes et ce goût! Ou les sushis: si tu es amateur de sushis, comme moi, tu dois absolument aller à Tokyo. Les plus petits restaurants sont les meilleurs. Tu ne trouveras nulle part ailleurs dans le monde des sushis aussi frais qu'ici – une véritable explosion de saveur pour les papilles.

Les sucreries méritent un paragraphe à part. Chez moi, en Suisse, personne ne croyait tout ce que j’ai pu voir et goûter. J'ai dû montrer des photos comme "preuves". Tu peux pratiquement TOUT faire toi-même à la maison. Il existe par exemple des petits "kits de sucreries": on y trouve des colorants, des formes et des goûts, on mélange la poudre avec un peu d'eau et on verse la pâte dans les petits moules. Il en résulte de minuscules boudins aux couleurs et aux goûts les plus fous.

Une fois, Mai et moi étions seules (Mara était en voyage scolaire) et nous sommes tombées sur un couple âgé dans le parc à côté de l'appartement. Mai les connaissait et a engagé la conversation avec eux. Soudain, ils nous ont demandé de les accompagner et nous ont invitées chez eux. Il y avait beaucoup de pâtisseries et de plats salés, et les délicieux parfums m’ont immédiatement mise à l’aise. L'appartement était aménagé de manière très traditionnelle et cachait de nombreux trésors. Assise, une tasse de thé à la main, j'ai demandé à Mai, en anglais, pourquoi nous étions invitées. Elle m'a simplement répondu: «Ils ont remarqué que tu étais notre invitée et à quel point tu t'intéressais à la culture, alors ils ont voulu te montrer le "vieux Tokyo"». J'étais abasourdie et aux anges.

Au bout de quelques heures, nous avons pris congé de ce couple au grand cœur et sommes rentrées chez nous avec une vision du monde différente (du moins en pensant un peu différemment).

Séjour linguistique Japon, Tokio, vie de rue

vie de rue à Tokyo

«Mata ne» Tōkyō

Le dernier jour d'école, j'ai même reçu un diplôme. Le diplôme m'a été remis lors d'une "cérémonie d'adieu", vraiment formelle. Cela m'a beaucoup touchée. Sara, une Italienne de ma classe, partait le même jour que moi, ce qui a rendu les choses un peu plus faciles.

Je n'aurais jamais imaginé qu’au bout de "seulement" trois semaines, les adieux seraient si difficiles. Je n'étais pas la seule, mes Gakkō no tomodachi (amis de l'école) et ma famille d'accueil ont également versé une petite larme. Quelques amitiés se sont nouées, peut-être même pour la vie.

Mais maintenant, j'ai hâte de retrouver ma famille à la maison!

Je n'oublierai jamais les expériences, les gens et les lieux que j'ai découverts à Tokyo. Mais, comme je l'ai dit au début, "Mata ne" signifie "à bientôt" ou "à la prochaine fois".

Tags:

Articles de blog similaires

Séjour Linguistique Japon, Kobe, Lexis Japan, Loisirs

TÉMOIGNAGEoctobre, 2023

La culture japonaise est tout simplement différente – Le séjour linguistique de Manuel à Kobe

Le monde de Manuel a toujours un peu tourné autour du Japon. Maintenant, il veut voir ses héros de plus près et s’immerger dans la culture japonaise. Accompagne Manuel dans son aventure à Kobe et découvre qui sont ses héros.

Lire l’article du blog
Séjour linguistique Japon, Fukuoka

TÉMOIGNAGEseptembre, 2023

Ma prochaine aventure japonaise – Le séjour linguistique de Chantal à Fukuoka

Chantal se lance dans une nouvelle aventure japonaise et, malgré de bonnes connaissances préalables, elle apprend une myriade de choses. Découvre avec elle la ville de Fukuoka.

Lire l’article du blog
Surfer girl

TÉMOIGNAGEfévrier, 2024

«Quel talent» - Le séjour linguistique de Nina à Biarritz

De la galette, des promenades sur la plage et des professeurs motivés. Nina raconte son séjour linguistique de français à Biarritz.

Lire l’article du blog